Le mystérieux tarot egyptien

Redigé par Aurélie

Le tarot égyptien est apparu pour la première fois dans l'Égypte antique. Les Gitans l'ont ensuite adoptés, c'est ainsi qu'il a traversé la Méditerranée et s'est fait connaître petit à petit d'autres cultures. Certains historiens pensent même que le tarot de Marseille aurait été influencé par le tarot égyptien.

Il ne nous reste plus beaucoup d'archives qui relatent du tarot égyptien, mais des experts ont su reconstituer son mode de fonctionnement. Le tarot égyptien se sert de l'astrologie et de la numérologie pour établir ses prédictions. Cet art divinatoire aide à répondre à des questions dans tous les domaines que l'on souhaite. Pour cela il suffit de lire les hiéroglyphes qui nous disent quelle direction choisir.

Le jeu de tarot se compose de 22 cartes seulement qu'on appelle lames. Parmi elles se trouvent les 7 lames positives (Nil, Mammisi, Harpocrates, Anouket, Nout, Constellation, Bennous), les 5 lames négatives (Sekmet, Sobek, Armée, Akerou, Apopis) et les 7 cartes neutres (Mastaba, Nerftiti, Hatshepsout, Scribe, Akhenaton, Ba-ka, Sycomore). Les 3 dernières carte du jeu de tarot, sont les cartes du destin (Pyramide, Naos, Croix de vie).

Avant de commencer un tirage, il vaut mieux comprendre la signification de chaque lame. C'est important de se familiariser avec elles. Ensuite essayer de comprendre par vous-même la signification des signes et des symboles dessinés sur chacune d'entre-elles.

Une fois cette première étape effectuée, vous pouvez vous lancer dans le tirage du tarot égyptien. Le cartouche imprimé a été conçu pour vous dire quelle sera l'ambiance de la journée. Ce tirage est très rapide à faire chaque matin. Il vous permet de démarrer la journée sans vous poser de questions. La méthode est très simple, retournez une carte du jeu chaque matin et ensuite interprétez-la.

Le tirage Croix de Vie a été conçu pour répondre à une question précise. Il demande un peu plus de préparation et de temps que le cartouche. Mais il reste l'un des tirages les plus simples, un peu comme dans le tarot de Marseille. Commencez par battre et couper le jeu de tarot. Puis tirez six lames au hasard et disposez-les en croix de façon ordonnée. Chaque lame vous indiquera les difficultés et les atouts, ensuite à la fin vous obtiendrez une réponse définitive à votre question.

Le tirage en forme de pyramide est encore plus élaboré. On s'en sert pour savoir si en amour on rencontrera le bonheur, par exemple. La Pyramide interroge un domaine précis (amour, santé, famille, travail...), elle donne les clés pour mieux réussir sa vie. Pour commencer le tirage, vous devez disposer 5 lames en forme de pyramide.

Le tirage, appelé temple est encore plus compliqué. Il se fait en disposant trois tas de trois cartes de la droite vers la gauche. On peut faire des tirages successifs afin d'obtenir des précisions dans un domaine.

L'ancien tarot égyptien a donné naissance au tarot : Le Grand Etteila. Très fortement inspiré du tarot égyptien antique, le Grand Etteila raconte des légendes françaises sur ses 78 lames. Ce qui facilite l'interprétation d'un tirage. Le Grand Etteila est apparu il y a deux siècles, mais tous ces symboles remontent à l'antiquité et au Moyen-Âge. Les symboles parlent d'eux-mêmes, il s'appuie sur la théorie de Jung sur l'inconscient collectif. Par conséquent tous les symboles inscrits sur le tarot nous parlent directement sans que nous sachions pourquoi. On a aucun mal à comprendre le sens des lames. Impossible de se tromper quand on interprète un tirage. Le Grand Etteila est capable de donner des réponses à n'importe quelle question posée.

Du temps de Napoléon, le Grand Etteila était couramment utilisé dans les salons. Le Grand Etteila est né grâce à Jean-Baptiste Aliette qui a donné son nom au tarot sous cette anagramme Etteila (Aliette). Jean-Baptiste Aliette était un voyant très reconnu au XVIIIème siècle. On appelle le Grand Etteila également tarot égyptien car il s'inspire fortement du livre de Thot.
Thot dans la mythologie égyptienne était un dieu à la tête d'Ibis. Il transmettait les messages divins aux hommes. Dans l'Égypte ancienne, on suppose l'existence d'un livre de Thot. Le tarot rassemblerait les 22 atouts transmis par les secrets et les rites du temps des pharaons.
Jean-Baptiste Aliette a passé de nombreuses années, trente ans pour être exact, avant de créer le tarot. Il a fait des recherches poussées pour transmettre la « parole divine ». Il a une vision mystique du monde et de ses phénomènes et par conséquent apporte des réponses assez nettes.

Le tarot s'inspire du tarot de Marseille dans son fonctionnement, mais il possède beaucoup moins de lames. Le Grand Etteila n'a que 78 lames, composées de 56 arcanes mineures et 21 arcanes majeures. La carte numéro 78, représente la Folie (l'équivalent du Mat dans le tarot de Marseille). C'est une carte indépendante.

Le Grand Etteila apporte des réponses très précises. Les arcanes mineures vont permettre de mieux dater un événement. De nombreux voyants utilisent le Grand Etteila pour sa justesse. Il est lié au passé mystique de l'Égypte et retranscrit dans un langage plus simple tous les mystères sacrés auxquels nous sommes liés dans notre existence.

Toutes les cartes sont numérotées et racontent une légende précise, liée à notre histoire collective. Grâce à ses petits textes écrits sur la carte, on se familiarise plus facilement avec les lames. Il semble moins abstrait.

Pour commencer un tirage il vaut mieux battre les cartes et couper le jeu de la main gauche, tout en pensant à la question que l'on souhaite poser. Ensuite on compte les cartes jusqu'à 5 et on prend la cinquième carte. On recommence le processus 4 fois. Au final nous aurons 5 cartes disposées face à nous. La première et la deuxième carte indiquent le passé. La troisième carte indique le présent, notre état d'esprit du moment ou celui du consultant. La quatrième et la cinquième carte parlent du futur. Elles donnent la réponse à la question.





Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.