Comprendre la pyromancie !

Redigé par Émilie
Le terme pyromancie vient du grec « pyro » qui signifie feu. Et « mancie » désignant divination. C'est donc une divination par le feu, un art divinatoire qui sollicite les flammes pour lire l'avenir. Grâce à la flamme d'une bougie par exemple, le voyant se concentre et parvient à avoir des visions. On peut également se servir d'une feuille de papier pour la brûler. Il n'y a pas véritablement de règle. Seules les flammes comptent, non pas le support.
Qu'est ce que la pyromancie ?
La pyromancie est accessible à tous, mais elle n'est pas très développée dans le milieu de la voyance, car sa méthode reste limitée. La pyromancie est moins précise que le tarot, par exemple. Cette méthode de voyance est donc peu pratiquée, elle a des limites. De plus en fonction du papier utilisé ou de la qualité de la bougie, cela aura une influence sur la flamme, ce qui rend l'interprétation moins fiable.
La pyromancie est également limitée dans le sens où elle ne peut pas répondre à toutes les questions. Elle nous met sur une piste, mais les réponses ne seront jamais très précises. Pour que la pratique soit fiable, il faut s'isoler dans une pièce sans courant d'air, être au calme. Sans cela, les interprétations peuvent être très vite faussées.
Pour s'adonner à cette pratique il faut utiliser de bons matériaux. Le plus simple est de se servir d'une bougie, neutre, dont la tige soit encore en bon état afin de pouvoir l'allumer sans problème.
Si la flamme est claire, droite, belle, alors l'on suppose un avenir radieux. Le bonheur ou les réussites seront au rendez-vous. Le consultant ne rencontrera pas d'obstacle, tout va bien dans sa vie, il est sur la bonne voie. Si la flamme se divise en deux pointes c'est encore mieux et si elle se divise en trois pointes c'est excellent. Par contre une flamme qui s'oriente vers la gauche ou vers la droite est signe de mort, de maladie ou de problèmes de santé. Une flamme qui fait des étincelles, de même, n'est pas très positive. Si la flamme a du mal à se former, tremble ou crépite on suppose de futures difficultés dans la vie du consultant. Si au contraire la flamme se forme aisément et reste fixe, la période est faste, tout va pour le mieux. À l'inverse si la flamme se réduit d'un coup ou est prête à s'éteindre, la réponse est négative.
Quelles sont les origines de la pyromancie ?
Les origines de la pyromancie remontent à des milliers d'années avant Jésus-Christ. Cette technique visant à lire et interpréter l'avenir grâce à l'élément feu est de ce fait considéré comme l'un des plus anciens arts divinatoires.
Dans l'antiquité le pyromancien passait un long moment à observer les flammes, il regardait sa forme, sa couleur, la fumée, son odeur. Tout avait un sens et tout était propice à l'interprétation. Il faisait également attention à la hauteur des flammes. À cette époque on se servait du bois pour faire les prédictions. Le pyromancien ressentait l'avenir au travers de la texture des flammes. Son hypersensibilité le connectait au futur. Au fil des siècles, la pyromancie a été fort pratiquée dans les campagnes. Les gens venaient consulter pour être rassurés sur les saisons, le climat et les futures récoltes. Le feu était considéré comme une énergie susceptible de nous dire quel chemin prendre ou non. La flamme parlait aux hommes, elle émettait des réponses que seul le pyromancien pouvait interpréter.
La pyromancie est sans aucun doute la technique la plus ancienne et la plus limitée pour connaître l'avenir. De nos jours cet art divinatoire est peu pratiqué.